jeudi 22 avril 2010

En regardant les mots clés qui aménent à mon blog.



Quand je regarde mes statistiques et que je consulte les mots clés que les internautes utilisent pour accéder à mon blog, je constate que la plus part recherchent les avantages d’êtres chômeurs.
Au début de votre non activité vous vous reposez après tout, si vous sortez d’un licenciement ou une démission, il est normal de souffler un peu.
 Mais ceci et de courte durée. Car le parcours du combattant commence :
Les démarches administratives, le regroupement de document, l’éventuelle poursuite au prud’homme, sens compter sur les heures d’attente et elles sont plus longues si vous avez omis un document très important dans la constitution de vos dossier ou simplement une croix que vous n’avez pas faites et qui allonge votre temps d’indemnisation.
Une fois que vous avez fait tout cela, il y a le passage obligatoire au pôle emploi ou suivant votre niveau on va vous proposez des merveilles : la possibilité de refaire votre CV et votre lettre de motivation, de suivre une formation sur vos motivations ou sur ce que vous voulez faire du reste de votre vie, une remise à niveau dans plusieurs domaine, un stage découverte en entreprise non rémunéré (évidement), et en plus si vous des compétences c'est-à-dire des diplômes et de l’expériences on vous proposera un nombre incroyable d’offre d’emploi toutes alléchantes les unes que les autres : des poste en intérim d’une heures par jour a 50 kilomètres de chez vous payé au SMIG (j’ai personnellement vu moins d’une heure dans mon ancienne fonction), des contrats de la nouvelle génération  que l’on vous propose avec enthousiasme qui est l’auto-entreprenariat, ou un statut de travailleur indépendant ou de gérant mandataire (salaire motivant pour élément de valeur) . Etcetera  Que l’on vous empressera de prendre sous peine de radiation ce qui veut dire en claire plus de sous. Car a pôle emploi qui blâmer les conseillers qui vous proposent des jobs de merde ou ceux qui fond des offres de merde ? Et aussi les contrats d’état dit aidés.
Vient en suite les sous, bien sure votre train de vie , si vous en avez eu un (avec votre ancien job de merde), va radicalement changer, car vos indemnisées couvriront, comment dire, rien du tout, en effet, une fois vaut factures régler, les retard de paiement et les indemnités de retard déduit ,il vous restera à peine de quoi manger (mais rassurez vous les assistantes sociales vous diront comment vous pouvez vous en passer) et puis y’a les restos du cœur, l’armées du salut, etc.…
Sauf si vous avez le profile type de l’alcoolos  tape ta femme et tes gosses et caresse le chien, et malin comme vous êtes vous envoyez votre épouse pleurer a votre place en mairie pour qu’il prenne en charge quelques factures et vous offre des bons pour faire des courses sans alcool (la fête et plus folle) et qu’avec toutes ces économies vous pourrez aller vous beurrer comme une tartine au troquet du coin en refaisant le monde avec vos alcooliques (acolytes). Car vous avez l’impression qu’il n’y a qu’eux qui s’en sorte. Vous avez oubliez quelques points importants qui vous différencies : ils ont des gosses vous pas et ils gueulent parfois ils puent et pas vous.

A tout ceux qui critiques les chômeurs et qui non jamais passaient un moment dans les administrations de pauvre, un jour allez y juste pour voir et chronométré le temps que vous allez supporter de voir la misère en Lacoste et autres marques ou puant de sueur qui attendent des sous car les vrais pauvres digne mais désabusés, résignés ni vont plus et ce laissent mourir dans l’indifférence.
Car je le dit peu dans les administrations ou dans les gens actifs ne comprennent la douleur de la remise, déprimante, en question (que vais-je faire que vais-je devenir ?) et que la fierté nous interdit de pousser des palettes alors que l’on a bac à bac +5 avec expériences pour un salaire minable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire